Home / Afrique / Prenons exemple sur le Comité Colbert, créé en 1954 à l’initiative de Jean-Jacques Guerlain. Bernard Jomard

Prenons exemple sur le Comité Colbert, créé en 1954 à l’initiative de Jean-Jacques Guerlain. Bernard Jomard

Rétablir le pouvoir d’influence ou soft power de la France

Depuis quelques années, la France perd lentement, face à de nombreux marchés, son Soft Power, ou pouvoir d’influence sans que quiconque s’en aperçoive où s’en soucie. Cela fut encore plus flagrant en 2015 et 2016. Il est temps de s’atteler à ce problème passé inaperçu depuis trop longtemps.

Comme d’habitude, cela n’aura pas été une bonne année pour le commerce extérieur français qui continue de plomber l’économie. Selon les chiffres publiés récemment, le déficit de la balance commerciale de la France s’est creusé en 2016 pour atteindre -48,1 milliards d’euros contre un déficit de – 45 milliards en 2015, soit une augmentation de 3,1 milliards d’euros. Le trop faible nombre d’ETI , la timidité des industriels français et leur mauvais positionnement par rapport à leurs concurrentes étrangères allemandes, italiennes ou espagnoles pour l’Europe demeurant les principaux facteurs explicatifs de ces mauvaises performances.

Par ailleurs, selon la Banque de France, le solde de la balance des échanges de biens et services entre la France et l’étranger s’est lui aussi dégradé l’an dernier de près de 12 milliards à -27 milliards.

Cela s’explique par l’effet des attentats sur le tourisme, attentats qui expliquent un tiers de cette baisse. La moitié de cette baisse est-elle imputable à des services à haute valeur ajoutée, ingénierie et recherche et développement. Ne nous voilons pas les yeux, nous sommes confrontés à un nouveau phénomène sujet d’inquiétude.

 

Place de la France dans le monde.

Pour en finir avec les chiffres, Il est bon de rappeler que la France qui représente moins de 1% de la population mondiale, produit 5% des richesses de ce monde

Rappelons, que beaucoup de pays sont frappés par notre éternelle obsession française relative à notre place dans ce monde. Il est assez évident que nous la surestimons ou la sous estimons en permanence et que nous n’aimons rien tant que de débattre de ce sujet à l’infini.

La lucidité étant le préalable de l’action efficace, aucune de nos ambitions ne pourra aboutir si elle n’est pas

Nous avons baisser la garde, si nous voulons reconquérir notre position dans la compétition internationale, grâce au soft power, nous devons nous employer à récupérer notre pouvoir d’influence .Le terrain de confrontation a changé et il va falloir nous y adapter. La suite …http://www.bernard-jomard.com

Check Also

Cout des faibles taux d’intérêts

Cout des faibles taux d’intérêts C’’est l’Allemagne avec ses 600.00O employés bancaires qui a été ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *