Home / Ameriques / 2017, les Néo bobos prennent le pouvoir par Bernard Jomard

2017, les Néo bobos prennent le pouvoir par Bernard Jomard

 

Hier, vous reconnaissiez assez facilement les Bobos, mais aujourd’hui si vous vous retrouvez dans une soirée organisée dans un superbe loft de l’hyper-centre « Boboïsé », et que vous abordez des questions de société, de politique, vous ne reconnaîtrez plus vos bobos, car ils sont devenus néo-bobos.

 

Ces nouveaux bobos qui sont les enfants de parents ayant le désir de conserver une utopie, propre aux années 1960-1970, des parents « protecteurs » qui se souciaient avant tout de la réussite de leurs enfants. Ces parents leur ont transmis des valeurs de solidarité, de respect, et d’ouverture sur le monde. Ils ont surtout incité leurs enfants à l’expression de leurs personnalités. Cela s’est traduit en fait par une obsession de réussite !

Si nous voulons être précis, il faudrait aujourd’hui qualifier les bobos de « Néo bobos Proudhonistes » ou « Néo Bobos high tech-start upers ». Ce groupe social qui s’est énormément enrichi depuis son apparition dans les années 1970, est vraiment devenu maintenant le cliché des « Bobos in Paradise » de David Brooks. Ils possèdent de beaux et coûteux véhicules électriques, car ils sont bien sûr écologiques, ils possèdent aussi de superbes résidences parfaitement isolées, passent leurs vacances dans des pays ayant une forte vocation ‘sustainable » portent des lunettes en écaille véritable, bannissent les OGM, inscrivent leurs enfants dans les meilleures écoles ou universités privées, en résumé, ils prônent souvent l’écologie intégrale à la manière du bien aimé pape actuel.

 

Ceux que Michel Clouscard définissait comme bourgeois libéral libertaire, économiquement à droite, et idéologiquement à gauche, et qui se prétendaient du peuple tout en la suite http://www.bernard-jomard.com

 

Check Also

Influencer how to make your posts viral and pulls in more than $ 100 000 each year

Influencer how to make your posts viral and pulls in more than $100.000 in ad ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *